95. En résumé, chaque être humain n’agit qu’en fonction de ses émotions, lesquelles sont déterminées par ses expériences et ses besoins innés.

Cela est le cœur de la conception de l’être humain que j’ai défendu dans les trois premiers chapitres. Si les émotions fonctionnent comme je le crois et si l’action est posée selon le processus que j’ai décrit, cela implique effectivement que nous agissions toujours en fonction des émotions qui sont les plus fortes. Or, ces émotions sont créées en réaction aux événements que nous avons vécus et dans le but de nous indiquer les moyens de satisfaire nos besoins innés. Par conséquent, si certaines émotions nous causent de la souffrance, alors il faut aller chercher les expériences nécessaires pour les modifier, ce qui, plus souvent qu’autrement, signifie aller en psychothérapie.

Article précédent

Article suivant

Retourner à la liste des phrases

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s