Conclusion

95.En résumé, chaque être humain n’agit qu’en fonction de ses émotions, lesquelles sont déterminées par ses expériences et ses besoins innés.

96.Les conséquences sociales étant fonction de la conception de l’être humain sous-jacente, toute volonté de les réfuter doit porter sur la fausseté de cette conception.

97.En général, une société qui maximise le bien de tous n’est réellement possible que dans la mesure où chacun veut le bien de tous, ce qui est, encore une fois, relié à l’éducation et à la santé psychologique.

98.Politiquement, l’idéal est une démocratie où la production économique est réfléchie de façon à éviter la production inutile.

99.Il est vrai que l’établissement de cette nouvelle organisation économique implique une quantité phénoménale de petits détails à régler.

100.Cependant, les êtres humains ont un potentiel infini. Lorsque nous serons d’accord sur ce qui fait le bonheur et les meilleurs moyens d’y arriver, les détails techniques seront faciles à résoudre.

16 avis sur « Conclusion »

  1. Projet très intéressant, pleins de petites choses qui retiennent l’intention,
    par contre, si je puis faire une remarque, les points des premiers chapitres
    sont d’avantage rébarbatifs que les derniers, ce qui n’encourage pas la
    lecture de la totalité du document (objectif poursuivit, d’après l’introduction).
    Il serait donc de bon ton de simplifier encore d’avantage ou d’enlever certains
    points moins important, afin d’arriver plus directement à des conclusions
    compréhensibles de tous.
    Un grand bravo pour ce très beau projet!

    • Merci pour les encouragements. Il est vrai que le texte est parfois rébarbatif. Mon projet est d’abord et avant tout de construire une conception de l’être humain à partir des éléments les plus intuitifs, à savoir nos expériences émotionnelles, et cela m’amène à aborder beaucoup de sujets qui peuvent sembler inutiles. Je pourrais certainement enlever un article ici et là, mais j’apprécie l’impact du fait que ça donne 100 phrases. Est-ce que je pourrais en couper 50 pour arriver à un autre beau chiffre? Je ne crois pas. Alors j’en reste là. Quoiqu’il en soit, je vous encourage à lire les explications des articles si les liens entre certains articles ne sont pas clairs. Merci encore!

  2. Très belle présentation. Si j’ai bien compris, tu as une conception assez émotionelle de la vie. Ca me fait penser à l’ataraxie, les grecs dans l’ancien temps avaient cette vision du bonheur qui correspondait à l’absence de douleur… Ta philosophie conduit vers la paix de l’âme ou bien-être donc, ce qui n’est pas plus mal que ça, même si on pourra toujours te reprocher d’être trop dans l’utopie. Bonne continuation et à bientôt sur le petit monde du net !

    • Merci pour le compliment. Il est vrai que je suis un utopiste indécrottable! Quant à l’ataraxie, je ne sais pas… On dirait que je comprends cela comme étant trop neutre. Le bonheur comme satisfaction de nos besoins que je défends ici est plutôt d’être débordant de la joie d’aimer et d’être aimé, empli du désir de comprendre et d’expérimenter les merveilles de l’univers, etc. Mais bon, peut-être que l’on peut qualifier cela d’ataraxie. Enfin, merci encore!

    • J’ai un problème avec votre logiciel de forum et je n’ai pas pu m’enregistrer. Par contre, j’ai lu quelques uns de vos articles (sur les maths et l’inconscient, notamment) et j’ai bien aimé. J’ai surtout été ébahi par la quantité et la variété d’articles que vous avez postés. C’est impressionnant!

  3. Le site est ancien, ce qui explique le nombre d’articles. De plus, si le forum ne compte pas beaucoup de membres, ces derniers sont en revanche très actifs et collaborent vivement au dynamisme (notamment Thibaut et « gaz »). Cependant la formule est nouvelle, mais a l’air de plaire vu le nombre croissant de visiteurs (le mois dernier 500 différents dont 10% environ qui s’y attardent…). Cependant, peu osent franchir le pas et s’inscrire pour participer, alors qu’internet offre pourtant une merveilleuse et « révolutionnaire » interactivité ! En tout cas, je suis bien content que mon forum vous plaise, car c’est mon plus grand désir, rendre la philosophie populaire, comme le disait Diderot. Bien à vous.

    • Que chacun puisse faire quelque chose, cela ne fait pas de doute! Par exemple, on peut provoquer des discussions avec les gens autour de nous. Mais pour changer le monde au complet, ça va prendre plus que mes own two hands! 😉

  4. Oui effectivement. D’autant plus qu’avec deux mains, les guerriers tuent.
    Le chanteur est croyant. Catholique probablement.
    Ce qui m’amène a réalisé que la foi n’est autre chose que -faire confiance- en une/des vérités supposé ou réel*.
    Donc, en plus de nos mains, nous faut-on une foi?

    *Me semble qu’il y a des vérités certifier. J’ai le plus souvent une réactions négative quand je l’affirme.

    Il me faut aussi ajouté que j’ai posté la tounne sur un moment de joie ( je ne danse pas souvent main la!).

    À suivre…

    .

    • C’est une super bonne question! Je pense que tu as raison. Changer le monde implique sans doute avoir foi en une certaine vision de l’être humain, foi en la possibilité de jours meilleurs. Si cela est vrai, ça met de l’avant la question de savoir pourquoi certaines personnes perdent foi, pourquoi certains ne sont plus idéalistes, au fond. Ma réponse aurait à voir avec des événements traumatisants dans le vécu de ces personnes, ce qui ramène l’importance de la santé psychologique. Dire que c’est un gros dossier serait l’euphémisme ultime!

      Pour ce qui est de ton moment de joie, s’il est consécutif à ta lecture de mon site, alors je m’en réjouis! (En fait, je m’en réjouis dans tous les cas… 😉 )

  5. J’avais pas laissé de commentaire, mais je le fais maintenant! WOW! Vous avez dû travailler tellement fort là-dessus! J’aime bien et ça me rejoint 🙂

    Si vous voulez pousser l’expérience plus loin, je vous conseille ce livre (que j’ai commandé hier parce que j’ai l’intention de me créer un blogue, éventuellement, alors je vais me donner des bases pour le faire) : http://editionstnt.com/artistes/auteurs/raymond-viger/referencer-son-blog-un-mot-a-la-fois-detail

    C’est drôle parce que je suis en train de lire des livres de psychologie positive par les temps qui courent, dont ceux de Lucie Mandeville qui est une spécialiste sur la question au Qc, et selon elle, il n’est pas nécessaire de remonter dans les origines de nos problèmes et de les comprendre à fond, la plupart des gens veulent des solutions et le fait de fouiller dans le passé à tout bout de champ n’apporte pas nécessairement une solution pour le futur. Vous en pensez quoi? (Parce que vous parlez beaucoup de psychothérapie dans votre blogue et de comment ça aide les gens.) Elle dit que la psychologie positive est un courant nouveau parce qu’elle s’intéresse au positif chez les gens, alors que par le passé, la psychologie ne s’intéressait qu’à ce qu’il y a de mal ou de sombre chez l’être humain.

    • Merci pour tes bons mots, Kharoll-Ann!

      Le livre que tu me conseille a l’air très bien! J’essaierai de le consulter un jour.

      Sinon, je connais vaguement la psychologie positive mais pas assez pour en discuter. Par rapport à la psychothérapie, il faut comprendre que toutes nos émotions sont le produit de notre passé, qu’on le veuille ou non. Il est vrai que fouiller le passé n’est pas obligatoire. Ainsi, une expérience peut nous faire changer sans que nous soyons conscients de la façon dont elle modifie nos contenus émotifs. Par contre, dans certaines situations, il arrive que fouiller le passé soit nécessaire pour que l’expérience potentiellement transformante soit effectivement transformante et non pas réinterprétée d’une façon qui maintienne l’organisation émotive présente (voir no.58).

  6. faux rien ne peux etre changer vous dites sa car votre cerveau vous dit de le faire comme au moment ou jecri cela car jai très envie de le faire cest psychomoteur et avec mes envi de chercher toujours plus loin chaque etre humain a sa nature son job ou non ou le mal en lui et rien ne changera c cela qui fait tourner c monde nous sommes des intelligence artificiel ! vous toucherez juste les gens qui voudrons vous ecoutez mais pas le reste du monde ansi desuite on fait juste parti de la machine on tourne en rond dans notre tete il faut juste vivre linstant present apres chaque fait et geste dun etre humain et defini par sa nature caractere flux sanguin gene capacite du cerveau climat Education et vie social tv ordi frequentation etc etc

    • D’un point de vue absolu, vous avez raison. Du point de vue d’une existence particulière, être exposé à une idée nouvelle est une source potentielle de changement. Par conséquent, mon but est simplement d’augmenter l’exposition de certaines idées dans l’espoir qu’elles provoquent un changement chez un nombre plus élevé de personnes. Pourquoi ce genre d’événements ne pourrait-il pas conduire à une changement de société?

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s