97. En général, une société qui maximise le bien de tous n’est réellement possible que dans la mesure où chacun veut le bien de tous, ce qui est, encore une fois, relié à l’éducation et à la santé psychologique.

Pour avoir une société plus harmonieuse, ce qui est le but ultime de ce travail, il faut, au fond, que chacun ait envie de favoriser le bien des autres. Or, comme nous l’avons vu tout au long du travail, l’éducation et la bonne santé psychologique sont les fondements de cette envie. En effet, l’éducation est nécessaire afin de pouvoir savoir comment satisfaire nos besoins de la meilleure façon possible. La santé psychologique, quant à elle, est d’abord nécessaire car c’est le but de tout être humain. Cependant, c’est aussi nécessaire parce que sans réponse adéquate à nos besoins, nous risquons d’être portés à rechercher des réponses de façon moins respectueuse des autres. À mon avis, il n’y a donc pas d’objectif qui peut être subordonné à celui d’éduquer chacun et de fournir des psychothérapies suffisantes à tous ceux qui en ont besoin.

Article précédent

Article suivant

Retourner à la liste des phrases

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s