91. Or, ces problèmes pourraient être évités en organisant l’économie de façon à ne pas produire inutilement.

L’économie n’est que l’ensemble des biens et services offerts qui permettent de répondre à nos besoins. Autrement dit, l’économie est l’organisation du travail: qui fait quoi? La libre-entreprise est une façon d’organiser le travail mais ce n’est pas la seule, ni la meilleure. Au fond, comme je l’ai démontré (no.31), nous ne voulons que satisfaire nos besoins. Par conséquent, la solution à nos problèmes sociaux est très simple. Il faut changer notre façon de voir l’économie. On doit mieux utiliser notre travail. Ainsi, il faut déterminer ensemble les produits et services nécessaires pour satisfaire nos besoins et s’arranger pour ne produire que cela. Il faut ensuite distribuer notre production de façon équitable et non pas en fonction du supposé mérite des individus. En effet, il n’y a aucune raison qui justifie une distribution autre qu’équitable. Ce n’est qu’ainsi que le bien peut être maximisé. Est-ce que tout réorganiser serait une tâche difficile? Sans aucun doute. Mais même si nous ne faisions que couper de moitié la variété de produits qui nous sont offerts et si nous diminuions de moitié les dépenses liées à la publicité, nous aurions encore une grande variété de produits et services et nous libérerions déjà une quantité phénoménale de ressources humaines et matérielles.

Ce changement d’orientation changerait tout. Puisqu’on s’organiserait mieux, nous ne serions plus motivés à vouloir presser nos employés le plus possible. Pour préserver leur santé, on pourrait leur donner des tâches variées. Par exemple, au lieu de toujours exécuter le même geste, ils pourraient apprendre tous les postes de la chaîne de montage. De plus, cette baisse de production ferait aussi que la pression sur notre environnement serait beaucoup diminuée. L’objectif pourrait être que notre production ne doit jamais dépasser la capacité de la Terre à renouveler ses ressources. Bref, en centrant la production sur nos besoins, on peut ainsi améliorer la santé des travailleurs et celle de la planète.

Surtout, la réorganisation de l’économie serait le signe que nous avons compris ce qu’est un être humain et, dès lors, nous serions plus motivés à faire tout notre possible pour améliorer la condition de chacun. Or, les ressources humaines économisées par une meilleure efficacité pourraient, de fait, être utilisées pour mieux prendre soin des êtres humains. Elles pourraient être utilisées pour se permettre de passer plus de temps en famille pour mieux répondre aux besoins de nos enfants. Ces ressources pourraient être utilisées pour améliorer la qualité de l’éducation fournie dans nos écoles et la qualité des soins dans notre système de santé. Une telle efficacité serait réellement de nature à nous donner les moyens de maximiser le bien de tous et chacun. En résumé, il existe d’autres organisations économiques qui permettent d’éviter beaucoup de problèmes.

Article précédent

Article suivant

Retourner à la liste des phrases

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s