90. IV) En termes d’efficacité, la libre-entreprise mobilise les efforts humains et matériels dans des activités inutiles.

Un autre problème de la libre-entreprise est qu’il y a une panoplie de services qui sont offerts et de biens produits qui sont plus ou moins inutiles. On pourrait objecter que, si ces produits et services sont achetés, c’est que des personnes les veulent. Cependant, ma position est que, si personne ne les voulait, notre bien-être serait globalement mieux atteint. Donnons un exemple simple de cela.

Supposons que quelqu’un qui jette un déchet par terre. Dans notre système économique actuel, cette personne pourrait se féliciter de son geste. En effet, si la rue est sale, le commerçant sur le bord de la rue pourrait trouver cela fâcheux et ainsi engager quelqu’un pour nettoyer la rue. Dans ce cas, le nettoyeur de rue est très content parce que, grâce à son emploi, il peut survivre. Quant au commerçant, il aurait préféré ne pas devoir débourser pour ce service mais ce service répond néanmoins à un de ses désirs. C’est à ce genre de situations que je fais référence quand je parle de services inutiles. En effet, le nettoyeur de rue ne contribue pas un service qui améliore réellement le sort de la société. En tant que société, on se porterait aussi bien si personne ne jetait jamais ses papiers dans les rues. En fait, en tant que société, on se porterait mieux si personne ne jetait jamais de déchets dans la rue car le nettoyeur serait alors disponible pour contribuer un service permettant réellement de maximiser le bien, comme éduquer les gens ou fournir des psychothérapies. De fait, la seule raison qui fait que quelqu’un bénéficie de cette situation est parce que les richesses sont distribuées selon la libre-entreprise. Si on distribuait les richesses autrement, le pollueur ne pourrait absolument pas se féliciter de son geste. En polluant, il ne ferait qu’ajouter au travail global que la société doit fournir. C’est pour cela que ce type de service est inutile.

Quelles sont les activités inutiles? Je pourrais donner l’exemple de l’activité économique qui permet les guerres (production de missiles, de tanks, de sous-marins, etc.; services d’espionnage, l’armée, etc.), l’activité économique résultant de la société de consommation (services de publicités, de marketing, etc.; production d’objets jetables, etc.), l’activité économique résultant de l’augmentation de la pollution (production de technologies de filtration, services de soins de santé, etc.) ou encore l’activité économique résultant de notre obsession de la propreté (design, production et mise en marché de millions de produits ménagers inutiles). De façon générale, je pourrais donner l’exemple du dédoublement des ressources dédiées à la production, dédoublement qui résulte du fait que plusieurs compagnies se font la compétition. Ainsi, chaque compagnie a son propre département de recherche et développement, sa propre usine (avec sa propre chaîne de montage et son propre personnel), sa propre équipe de marketing, son propre réseau de distribution et d’entreposage, etc. Dans tous ces cas, sans toutes ces activités, il y aurait moins de production économique et donc il y aurait plus de ressources humaines et matérielles à investir dans des activités qui maximisent réellement notre bien-être. Bref, quand l’accès aux richesses est fonction de la libre-entreprise, cela implique un gaspillage de ressources humaines et matérielles.

Article précédent

Article suivant

Retourner à la liste des phrases

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s