88. II) En termes de santé, la volonté de maximiser les profits (qui est liée à la libre-entreprise) va souvent à l’encontre de la volonté de prendre soin des employés.

La libre-entreprise implique la propagation de valeurs matérialistes et cela amène souvent le désir de maximiser sa fortune. Si on pense au travail qu’il faut accomplir pour produire les produits et offrir les services qui forment nos richesses, ce désir de maximiser les profits implique à son tour quelques principes simples. En gros, de ce point de vue, il faut parvenir à utiliser le moins d’employés possibles et les faire travailler le plus vite possible. De mon point de vue, il est assez aisé de voir comment cela peut avoir des impacts sur la santé des travailleurs. Ainsi, la spécialisation des employés (autant le travail à la chaîne que les emplois n’ayant qu’une tâche, comme les caissiers) est reconnue comme permettant une production efficace. Cependant, la répétition continuelle des mêmes gestes entraîne beaucoup de maux physiques, comme des tendinites, des maux de dos, de cou, etc. De plus, la pression qui est constamment appliquée sur les employés peut finir par provoquer des maux psychologiques: angoisse, insomnie, dépression, suicide. Par exemple, dans le domaine de la vente, il faut que les employés battent à chaque trimestre leurs chiffres de vente précédents. Il est évident que cela ne peut pas être atteint perpétuellement. Il est donc inévitable que, de tout cela, émane des maux psychologiques.

Pourquoi les patrons d’entreprises veulent-ils tellement maximiser le profit qu’ils sont prêts à rendre leurs employés malades? En général, c’est parce que les actionnaires veulent avoir un retour maximal sur leurs investissements. Mais qui sont ces actionnaires? C’est tout le monde. Certains ont plus d’actions que d’autres mais presque tout le monde détient une part dans un fonds quelconque qui possède des actions d’entreprise. Au fond, tous les problèmes dont nous parlons maintenant viennent du fait que, quand on dépose de l’argent, on veut que cet argent nous rapporte un maximum d’intérêt. C’est un idéal commun que de faire travailler son argent pour soi. Bref, le mécanisme d’intérêt existe parce que nous voulons tous plus d’argent, chacun individuellement. De plus, c’est ce désir d’avoir de l’intérêt qui est la cause fondamentale des maux des employés dont nous parlons maintenant. Or, ce désir d’avoir plus d’argent est un désir appris dans le contexte matérialiste de nos sociétés de libre-entreprise. Par conséquent, il est indéniable que la libre-entreprise a des répercussions sur la santé des individus.

Article précédent

Article suivant

Retourner à la liste des phrases

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s