65. b) Poursuivons avec la conception du bien. D’abord, il existe une nature humaine universelle (nous avons les mêmes besoins).

J’ai défendu que l’être humain n’est motivé à agir que par le désir de satisfaire ses besoins innés. On peut donc dire que tous les êtres humains partagent des caractéristiques communes importantes. En effet, tous les êtres humains ont les mêmes besoins. Que l’on parle du besoin de réguler notre physiologie, du besoin d’être aimé, ou encore du besoin de se sentir compétent, etc., la satisfaction de ces besoins est un but commun à l’ensemble de l’humanité. Par conséquent, il existe une nature humaine universelle.

Article précédent

Article suivant

Retourner à la liste des phrases

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s