60. En l’absence de cette relation optimale aux parents, la relation à un psychothérapeute qualifié constitue la meilleure alternative pour vivre les expériences relationnelles nécessaires à notre bien.

Si notre enfance n’a pas été marquée par la présence de parents optimaux, comme c’est mon cas, et sans doute celui de beaucoup d’autres personnes, tout n’est pas perdu. La vie peut toujours, par le hasard des rencontres, mettre sur notre chemin des personnes qui vont jouer le rôle de parent pour nous (une personne que l’on admire et qui nous fait sentir aimé). Cependant, il est aussi possible que cela n’arrive pas. Dans ce cas, il y a encore un espoir: la psychothérapie.

Le rôle de la psychothérapie est d’aider la personne à retrouver un équilibre émotionnel qui lui permettra de mieux combler ses besoins. Cela est facile à comprendre pour le traitement des phobies. Par exemple, on traite la phobie des avions en faisant vivre aux patients des expériences positives avec les avions. Or, pour ce qui est des traumatismes relationnels, c’est la même chose : le but est de vivre une expérience positive avec un être humain que l’on admire. D’abord, en thérapie, en discutant de nos états d’âme on devient d’abord  de plus en plus conscient de nous-mêmes, de notre histoire, de nos besoins, et de la façon dont nos émotions essaient de nous guider là-dedans. Si nous avons des filtres toxiques (no.58), cette exploration est de nature à les dissoudre. Ensuite, et surtout, au fil des rencontres, la relation de confiance qui s’installe nous aide à reprendre notre développement là où nos parents nous avaient laissés. Effectivement, il y a peu de relations où il ne faut pas aussi répondre aux besoins de l’autre. La relation parent-enfant en est une. La relation d’aide psychothérapeutique est l’autre. Le psychothérapeute est là uniquement pour répondre à nos besoins. C’est son rôle. Or, ça marche. En effet, en vivant ce processus semaine après semaine, on se sent aimé. En parvenant à faire comprendre pourquoi on réagit comme ci ou comme ça, on se sent compris. En expliquant ce qu’on fait au quotidien, on se sent admiré. Au final, en étant accepté exactement comme on est, on se sent validé. Une psychothérapie réussie est tellement transformant que c’est comme une nouvelle naissance. (Évidemment, cela est un processus qui prend du temps. Il se compte plus en années qu’en semaines.) En résumé, le but de la psychothérapie est de nous faire vivre une expérience relationnelle qui transformera nos émotions moins appropriées de façon à ce que nous soyons motivés à poser des actions qui auront pour effet de nous amener à mieux répondre à nos besoins.

Article précédent

Article suivant

Retourner à la liste des phrases

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s